Les projets en région

Biodiversité et milieux naturels

Le réseau des CPIE Centre-Val de Loire, en partenariat avec l’Agence Régionale de la Biodiversité Centre-Val de Loire et le Conseil régional, anime le Défi citoyen pour la biodiversité dans les départements de l’Indre, de l’Indre-et-Loire et du Cher.
À travers ce défi, il s’agit d’inviter les citoyens à partir à la découverte de la biodiversité, mais aussi d’apprendre à la côtoyer, à la reconnaître et à la protéger.
L’expérience, organisée autour des sciences participatives, se déroule sur six mois au cours desquels des rendez-vous réguliers sont proposés aux habitants sous la forme d’inventaires participatifs, de balades accompagnées, de visites de jardin, de chantiers nature…
Autant d’occasions pour s’informer, se former, témoigner, échanger et agir en faveur de la biodiversité.

Retour sur la programmation 2021
Le lancement du défi citoyen pour la Biodiversité au eu lieu le 5 juin 2021 à Richelieu et le 12 juin 2021 à Levroux avec une journée d’inventaires naturalistes et participatifs. Durant cette journée, les habitants sont invités à devenir des explorateurs du monde vivant. Accompagnés par des spécialistes des CPIE, leur mission sera d’inventorier un maximum d’espèces sur un site donné le tout dans une ambiance conviviale, ludique et pédagogique.
De nombreux autres évènements sont venus ponctuer le défi permettant d’apprendre et d’échanger sur la biodiversité locale :
   – 25 juin 2021 : Sortie sur les espèces rares et/ou patrimoniales
   – 25 août 2021 : Sortie à la découverte de la faune nocturne
   – 18 septembre 2021 : Visite de jardin et découverte de sa biodiversité
   – 06 novembre 2021 : Chantier participatif et clôture du défi

 

 

 


Communiqué de presse

Les cours d’école représentent des surfaces importantes le plus souvent imperméabilisées, dépourvues d’espaces végétalisés et emmagasinant la chaleur.

L’initiative de l’URCPIE Centre-Val de Loire constitue un programme d’accompagnement de plusieurs écoles élémentaires de l’Indre et de l’Indre-et-Loire dans le développement des cours végétalisées. La désimperméabilisation et la végétalisation contribueront d’une part à lutter contre le réchauffement climatique et d’autre part, à repenser la fonction éducative de ces espaces.

Le projet comprend une phase de diagnostic concerté avec les différentes parties prenantes – services municipaux, élèves et adultes de l’établissement scolaire – via un état des lieux spatialisé de la cour d’école, des entretiens et des observations lors des récréations. Tout au long du projet, des temps de sensibilisation sont proposés pour que l’ensemble des parties prenantes puissent s’approprier les changements liés à la transformation des cours d’écoles. Au regard des résultats du diagnostic concerté, des préconisations d’aménagements sont proposés, qui pourront être de la nature suivante : des sols perméables, une végétalisation (arbres, haies, façades végétalisées, potagers), des points d’eau (jeux et fontaines à eau, arrosage), des jeux inventifs (jeux en réemploi, cabanes en bois)…

L’éclairage nocturne artificiel constitue une menace pour la faune nocturne, modifiant le comportement des animaux, déstabilisant les rapports entre espèces, désynchronisant les êtres vivants et fragmentant les paysages nocturnes.
Cette problématique est devenue en enjeu majeur dont l’URCPIE Centre-Val de Loire s’est saisie.
Face à cette nuisance, l’URCPIE Centre-Val de Loire accompagne les collectivités de la région pour la mise en place de solutions opérationnelles permettant de diminuer l’impact de l’éclairage public sur la biodiversité nocturne.

À cette fin, l’Union régionale anime des temps de sensibilisation et de concertation pour les élus. Elle propose également des accompagnements personnalisés comprenant un état des lieux collaboratifs, la mise en place d’un programme d’actions, des temps de sensibilisation pour les commerçants et des animations pédagogiques pour les habitants.

Projet soutenu en 2021 par la Fondation Nature & Découvertes :

« Ca piaffe dans mon jardin », c’est :

Un programme de sciences participatives piloté par l’Union Régionale des CPIE Centre – Val de Loire et ses CPIE membres, le CPIE Touraine – Val de Loire et le CPIE Brenne – Berry, qui doit répondre à 2 enjeux :

  • Accompagner et former les habitants de la région Centre-Val de Loire à l’ornithologie et plus largement aux sciences participatives
  • Récolter de la donnée utile et exploitable pour le suivi de la biodiversité en région Centre-Val de Loire.

Le programme est ouvert à 30 familles volontaires réparties dans les départements de Indre (10), du Cher (5) et de l’Indre et Loire (15). Les objectifs : permettre au plus grand nombre d’accéder aux richesses de la biodiversité et à la culture scientifique et développer la participation citoyenne et collective des habitants pour l’environnement.

Un accompagnement d’1 an sur le plan technique et pédagogique :

  • 3 demi-journées individuelles dans les jardins de chaque participant avec un CPIE pour s’approprier le projet, les techniques d’observations, la saisie des observations, les enjeux de sa participation et aménager son jardin pour favoriser l’accueil des oiseaux. Un temps d’observation et de comptage des oiseaux est également inclus.
  • 3 séances collectives départementales pour enrichir leurs savoirs ornithologiques et leurs connaissances sur les sciences participatives. L’objectif : créer du lien entre les participants afin qu’ils puissent par la suite communiquer entre eux et continuer leurs relevés d’observations de manière autonome.

Au terme de l’année d’observation des oiseaux, les participants et CPIE de la région Centre-Val de Loire seront réunis pour faire un bilan du programme.

Projet soutenu par la DREAL Centre-VaL de Loire (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), la Région Centre-Val de Loire et la Fondation d’Entreprise Banque Populaire Val de France

           

 

Les entreprises ont un impact direct ou indirect mais parfois involontaire ou inconnu sur la biodiversité qui les entoure (implantation des bâtiments, lumière des parkings, gestion des déchets, …). Les personnels ne connaissent pas toujours l’ensemble des interactions existantes entre la biodiversité et l’activité de leur entreprise et donc de l’intérêt qu’il peut y avoir à s’investir pour sa préservation.

Le projet « biodiversité et entreprises » s’inscrit dans la stratégie nationale et régionale de la biodiversité (axe « Développer la connaissance et sensibiliser à la biodiversité »). Ce programme à destination des entreprises repose sur la sensibilisation à la préservation de la biodiversité et à la mise en pratique du concept de responsabilité sociétale des entreprises (RSE), c’est-à-dire la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société.
Les CPIE ont accompagné 6 entreprises dans la mise en œuvre de leur responsabilité sociétale, notamment dans la mise en valeur de leur démarche d’accueil et de valorisation de la biodiversité sur leur site afin de contribuer à la préservation et l’enrichissement de la biodiversité. Après des inventaires faune/flore et des diagnostics des pratiques (gestion de la ressource en eau, modalité d’entretien des espaces verts, choix des éclairages extérieurs, …) un ensemble de préconisations a été élaboré avec chaque structure (création de passages ou de lieux d’accueil pour la faune, végétalisation des espaces, composteur, entretien des espaces verts par pastoralisme, optimisation des cycles d’éclairage, …).

Quatre objectifs opérationnels ont structuré le projet :

  • Renforcer l’implication des entreprises en faveur de la biodiversité.
  • Permettre aux entreprises de mettre en valeur leurs objectifs de responsabilité sociétale.
  • Communiquer et former sur les pratiques de gestion écologique.
  • Favoriser une gestion pérenne des sites « industrialisés ».

Concernant le défi de préservation de la biodiversité, deux enjeux ont été les fils conducteurs de cette action :

  • Favoriser l’intégration de la biodiversité dans le patrimoine bâti et les terrains des entreprises en utilisant les constructions comme supports et non comme des obstacles, et les terrains comme habitats potentiels et non comme des espaces minéraux et aseptisés.
  • Conforter, renforcer ou restaurer certains services écosystémiques (alimentation, purification de l’air, espaces esthétiques ou récréatifs, régulation du climat) et améliorer la qualité de vie.

Projet soutenu par la DREAL Centre-Val de Loire, la Région Centre-Val de Loire et la Fondation Nature et Découvertes

Alimentation durable / Gaspillage alimentaire

En région Centre-Val de Loire, le dispositif d’aide financière aux projets de lutte contre le gaspillage alimentaire mené par l’ADEME et la DRAAF régionales bénéficie d’une animation territoriale par le réseau des CPIE. Le réseau associatif a pour mission de fédérer des acteurs économiques et institutionnels autour de projets ambitieux ou multi partenariaux, dont les dossiers feront ensuite l’objet d’une instruction au fil de l’eau par un comité d’experts régional.

Dans le cadre de ce dispositif, l’URCPIE Centre-Val de Loire assure son rôle d’animateur territorial en accompagnant les potentiels porteurs de projets. Il s’agit à la fois de mettre en réseau les acteurs en lien avec la filière alimentaire, mais également d’aider à la construction des dossiers de demande d’aide. Pour ce faire, le réseau de CPIE organise des réunions d’informations et des journées techniques dans chacun des six départements de la région, respectivement en octobre 2020 et janvier 2021. Ces temps de réflexion collective débouche ensuite sur un accompagnement personnalisé des porteurs de projets dans la construction du dossier de demande d’aide, jusqu’à son envoi à l’ADEME et la DRAAF régionales.

Projet soutenu par l’ADEME Centre-Val de Loire et la DRAAF Centre-Val de Loire.

      

Communiqué de presse

Plaquette d’information

En 2021-2022

Entre 2021 et 2022, l’Union Régionale des CPIE Centre-Val de Loire, en partenariat avec l’ADEME CVL, la DRAAF CVL et la Région CVL, a accompagné 9 restaurants collectifs (collèges, EHPAD, Centre hospitalier) sur les départements de l’Indre, de l’Indre-et-Loire et du Cher dans une démarche pluri-acteurs de lutte contre le gaspillage alimentaire.
L’objectif du programme a été d’identifier les leviers d’actions au coeur de chaque restaurant pour accompagner ensuite les acteurs ayant un lien avec cet enjeu de réduction de gaspillage alimentaire via des actions de sensibilisation et ou de formation.
Ce suivi, adapté aux problématiques de chaque structure et aux choix de changement de pratiques des acteurs concernés, s’est déroulé selon les 5 étapes définies ci-dessous :
   – Phase de lancement de la démarche
   – Réalisation d’un état des lieux
   – Définition du plan d’action
   – Mise en œuvre du plan d’actions et ateliers pluri-acteurs
   – Bilan des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire

Programme réalisé avec le soutien financier et technique de :

 

 

 

En 2019-2020

Entre 2019 et 2020, l’Union Régionale des CPIE Centre-Val de Loire, en partenariat avec la Fondation d’Entreprise Banque Populaire Val de France (co-producteur du projet), l’ADEME CVL, la DRAAF CVL et la Région CVL, a accompagné 9 établissements scolaires (collèges, lycées et enseignement supérieur) sur les départements de l’Indre, de l’Indre-et-Loire et du Cher dans une démarche pluri-acteurs de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective.
L’objectif du programme a été d’identifier les leviers d’actions au coeur de chaque établissement pour accompagner ensuite les acteurs ayant un lien avec cet enjeu de réduction de gaspillage alimentaire via des actions de sensibilisation et ou de formation.
Cet accompagnement, adapté aux problématiques de chaque structure et aux choix de changement de pratiques des acteurs concernés, s’est déroulé selon les 5 étapes définies ci-dessous :
   – Phase de lancement de la démarche
   – Réalisation d’un état des lieux
   – Définition du plan d’action
   – Mise en œuvre du plan d’actions et ateliers pluri-acteurs
   – Bilan des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire

Programme réalisé avec le soutien financier et technique de :

     

  • Projet soutenu par la Fondation d’Entreprise Banque Populaire Val de France, co-producteur du projet.
  • Programme soutenu par l’ADEME dans le cadre de l’appel à projet gaspillage alimentaire 2018 et du
    programme national pour l’alimentation.
  • Opération financée par la Région Centre-Val de Loire.

À travers le projet « un territoire anti-gaspi, c’est possible », l’URCPIE Centre-Val de Loire, le CPIE
Touraine Val de Loire et le CPIE Brenne-Berry, accompagnent les acteurs de trois pays (syndicats
mixtes du Pays du Chinonais, du Pays Castelroussin-Val de l’Indre et du Pays de Vierzon) vers un
changement de comportement pour des pratiques responsables et des modes de consommation
permettant d’agir sur la réduction du gaspillage alimentaire en restauration collective. Il s’agit
d’appuyer les acteurs dans la structuration de leur pourvoir d’agir et dans leur dynamique locale pour
développer ensuite des projets concrets en lien avec les enjeux de leur territoire dans la lutte contre
le gaspillage alimentaire en restauration collective.

Un panel de formations et d’ateliers thématiques

Les formations et ateliers ont pour objectifs de présenter les enjeux du gaspillage alimentaire, de renseigner les publics quant au contexte réglementaire et de les outiller pour changer les pratiques et les rendre actifs dans la lutte contre le gaspillage alimentaire sur leurs territoires. Ci-dessous, la liste des formations et ateliers organisés. Ainsi, 4 formations ont eu lieu :

  • Formation des gestionnaires, cuisiniers et personnels de cuisine
    Objectif : s’impliquer dans la réduction du gaspillage alimentaire dans son établissement
  • Formation des responsables et animateurs des structures encadrant des convives
    Objectif : se former pour impliquer les convives dans la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Temps de sensibilisation des parents d’élèves
    Objectif : comprendre les enjeux de réduction de gaspillage alimentaire
  • Formation des enseignants
    Objectif : se former aux outils et pratiques pédagogiques pour monter un projet autour du gaspillage alimentaire
  • Ateliers thématiques ouverts à tous pour compléter les formations et s’adapter aux besoins de chaque territoire.

Porteurs de projets et partenaires techniques :

Programme réalisé avec le soutien financier de :

Programme soutenu par l’ADEME dans le cadre de l’appel à projet gaspillage alimentaire 2017 et du
programme national pour l’alimentation.
Opération financée par la Région Centre-Val de Loire.
Un projet inscrit dans l’alliance Union Nationale des CPIE – Fondation pour la Nature et l’Homme, avec
le soutient de la fondation Daniel et Nina Carasso.

Dans le cadre de nos animations, un constat fréquent ; dans les pique-niques amenés par les enfants, les légumes sont rares voire absents. Par ailleurs, le gaspillage alimentaire et la production de déchets sont importants. Il nous est donc apparu opportun d’utiliser ce temps ludique, en plus de moments d’animation traditionnels, pour travailler avec les enfants sur l’éducation à l’alimentation et la compréhension des enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le projet « je pique-nique, je m’implique » a ainsi été conçu en 2016 et s’est déroulé sur le terrain en 2017. Par l’organisation de pique-niques responsables avec le jeune public, ce projet visait à :
   – Sensibiliser les enfants à la diversité des légumes et à leur importance dans nos réflexes alimentaires
   – Faire prendre conscience aux enfants des enjeux de la réduction du gaspillage alimentaire et de la production de déchets
   – Accompagner un changement de comportement citoyen par l’éducation à l’alimentation chez les enfants mais également chez les parents qui prépareront les pique-niques, permettant de travailler sur les habitudes alimentaires familiales et le lien parents-enfants

Après avoir bénéficié d’animations en classes, les enfants ont réalisé leurs pique-niques responsables : au programme, pesée des déchets et analyse des légumes présents au repas.
Les productions des enfants durant tout le projet ont permis la création d’un guide « pique-nique » responsable.

Projet soutenu par la DRAAF et la Région Centre-Val de Loire et la Fondation Louis Bonduelle.

Economie d'énergie

La Région Centre-Val de Loire et ENGIE Solutions ont signé le 16 septembre 2020 un Marché Global de Performance Energétique d’une durée de 15 ans qui a pour objectif d’assurer la rénovation énergétique de 62 lycées du territoire et du Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) Centre-Val de Loire.

Ce projet ambitieux va permettre de réduire de plus de 30 % la consommation énergétique de ces établissements, et de près de 35 % les émissions de CO2 sur toute la durée du contrat.

L’URCPIE Centre-Val de Loire est chargée de la mise en œuvre du programme de sensibilisation et de formation auprès des usagers de 2021 à 2025.
Quatre actions de sensibilisation sont proposées à chaque établissement engagé :
   – Un temps de sensibilisation pour les personnels de l’établissement
   
– L’animation d’un théâtre-forum pour les écodélégués
   
– La formation des référents projet élèves et adultes
   – L’accompagnement des référents projet dans la mise en œuvre d’actions concrètes

Santé environnementale

L’URCPIE Centre-Val de Loire a décidé d’agir en 2021 en faveur de la petite enfance en l’inscrivant comme cible prioritaire de son nouveau programme de sensibilisation aux perturbateurs endocriniens. Elle s’est appuyés pour cela sur des intermédiaires que sont les professionnels de la périnatalité, de la petite enfance, les femmes enceintes, les futurs parents et les parents.

Quatre actions phares ont été déployées pour toucher ces différentes cibles :
    – Animation d’ateliers de travail participatif afin de co-construire le programme d’accompagnement avec un panel de professionnels de la santé, de la petite enfance, de la périnatalité…
    – Animation de journées techniques visant à sensibiliser et informer les professionnels-relais aux enjeux des PE
   – Accompagnement d’établissements d’accueil de jeunes enfants dans la mise en oeuvre d’un programme d’actions de prévention de la qualité de l’air intérieur et des PE
   – Animation d’ateliers de sensibilisation sur le sujet des PE à destination des (futurs) parents

Projet soutenu par la Région Centre-Val de Loire, la Fondation Macif et la Fondation Léa Nature Jardin Bio.

L’objectif du projet mené en 2021 est de permettre aux citoyens de la région Centre-Val de Loire de profiter des activités de pleine nature en ayant connaissance des risques possibles pour la santé liés à des espèces animales ou végétales présentes sur leurs sites d’activité et de savoir comment limiter ces risques. Il s’agit de contribuer à une meilleure santé de tous dans l’environnement extérieur naturel.

Concrètement, ce projet se décline en cinq grandes actions :
   – Animer des ateliers, conférences, stands pédagogiques… pour sensibiliser les citoyens (grand public, sportifs de pleine nature, « public non captif »)
   – Informer/sensibiliser les élus et les techniciens des collectivités en faveur de la lutte contre la prolifération du moustique tigre, de l’ambroisie et de la berce du Caucase
   – Informer/sensibiliser les professionnels de santé ainsi que les professionnels de l’environnement utilisant la nature comme support de leurs activités
   – Impliquer les citoyens dans le suivi de la présence de l’ambroisie et des tiques en région (relais de programme de recensement existant) via les actions précédemment citées mais aussi via les professionnels de santé (cabinet médical, pharmacie, locaux des maisons de santé, hôpitaux…)

Ce projet se décline sous la forme d’une exposition et d’un livret pédagogique.

Projet soutenu par la DREAL Centre-Val de Loire et la Région Centre-Val de Loire.

L’objectif du projet mené en 2021 par l’URCPIE Centre-Val de Loire est d’informer et de sensibiliser le grand public et les futurs professionnels de l’environnement aux enjeux sanitaires liés aux tiques et aux bonnes pratiques à adopter pour s’en prémunir. Le but est de transmettre une information scientifique objective sur les tiques, et de faire le lien avec les enjeux de prévention auxquels sont confrontés les « usagers » de la nature.

Trois grandes actions ont été mises en œuvre :
   – Réalisation d’une campagne de maraudage pédagogique sur cinq Espaces Naturels Sensibles dans l’Indre
   – Animation de séances d’information à destination des futurs professionnels de l’environnement (ex. : Bac pro Forêt, MFR du Lochois ; CAPA 2 palefrenier, soigneur, MFR du Val de Manse ; 3ème de l’enseignement agricole, MFR du Val de Manse)
   – Implication des citoyens dans le suivi des tiques (relais de programme de recensement existant)

Projet soutenu par l’ARS Centre-Val de Loire.

Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement par le réseau des CPIE Centre-Val de Loire, sur une de ces thématiques ou une autre, n’hésitez pas à contacter l’URCPIE Centre-Val de Loire :
urcpie.centre@gmail.com / 02 47 95 88 63
www.urcpie-centrevaldeloire.com